Histoire2famille
- 303 -

La protection des petites filles est en danger en Afrique avec Boko Haram

La protection des filles est un défi qui est loin d’être gagné en Afrique, car en plus de l’impuissance des gouvernements, les traditions, mais aussi les terroristes exploitent de manière irrationnelle les filles à des fins commerciaux, sexuels, voire esclavagistes. Malgré ces faits, des organismes et des fondations comme SOS Villages d’Enfant font tout leur possible pour protéger les filles africaines afin qu’elles puissent avoir un avenir stable. Certes, ce n’est pas facile à faire et grâce aux dévouements des bénévoles qui y consacrent leurs corps et âmes, on constate encore une certaine injustice, mais aussi impuissance face à ce fléau.

Quand les organisations terroristes kidnappent les filles africaines

Généralement, ce sont les faits qui ont de grandes importances sur le plan politique, économique et social qui parviennent jusqu’à nous. Toutefois, et ce, depuis des années, des cas isolés sont bel et bien présent concernant le kidnapping de jeunes filles dans plusieurs régions d’Afrique, particulièrement au Tchad, Nigéria et les pays aux alentours. L’organisation terroriste Boko Haram qui sévit dans la région est le principal acteur de ces enlèvements, sans oublier certaines tribus qui considèrent les filles comme des butins de guerre, voire de marchandise, et ce, avec les consentements des familles et des parents afin d’éviter les catastrophes. Les raisons de ces enlèvements sont diverses, et à l’instar de Boko Haram, ces filles sont enlevées par conviction religieuse, sociale, coutumier et surtout religieuse.

Des associations œuvrent pour le bien-être des enfants africains

Actuellement, des associations, organisations et fondations œuvrent pour le bien-être des enfants africains en leur offrant de l’éducation, mais cela n’empêche pas les dérives de la société. Toutefois, grâce aux efforts fournis par SOS Village d’Enfant qui est une association protection enfance, des centaines d’enfants sortent de la pauvreté, ont accès à l’éducation, voire à des familles d’adoption. Sur ce, les aides sont les bienvenues que ce soit financières ou logistiques pour la protection des enfants africains.

Débattez concernant notre article !